AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arthos ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arthos

SOLITARIAE
Il y aura toujours de la solitude pour ceux qui en sont dignes.



Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 87
Points : 18
Date d'inscription : 23/01/2009

Feuille du Perso
RANG:
RELATIONS:

MessageSujet: Arthos ~   Jeu 22 Déc - 9:04

ARTHOS



CHAPTER I
NOM : Arthos. Ce nom ne veut pas dire grand chose, peut être considéré comme dérivé celtique du prénom Arthur. Un mot, des syllabes qui sonnent plus ou moins bien, une appellation particulière, mais rien d'autre. Arthos, ça ne veut rien dire.
SEXE : Masculin, jusqu'à preuve du contraire.
ÂGE : Incertain. Clairement adulte, mais encore assez jeune d'après la condition physique du loup.
LIEU DE NAISSANCE : Inconnu. Loin, sûrement, puisque cela fait un long moment que notre loup marche.
ORIENTATION SEXUELLE : Incertaine. Comment le savoir lorsque le coeur n'a, dans les souvenirs, jamais battu pour autrui ? L'avenir nous dire ca qu'il en est.
MEUTE ET RANG : Solitaire, jusqu'au plus profond de son âme.

CHAPTER II
PROIE PREFEREE : Le loup ne s'occupe pas des préférences, trouvant dans chaque proie de quoi satisfaire son appétit. Il savoure ce qu'il trouve, s'interdisant de regretter qu'il ne s'agisse de telle ou telle proie. Des préférences, c'est se contraindre à perdre le bonheur d'une simple chasse, en mettant un met au dessus des autres.
COULEUR PREFEREE : Il aime toutes sortes de couleur, des plus claires aux plus sombres. Cela varie de son humeur, des conditions. Il les savoure toutes de la même façon et, une fois encore, n'éprouve de préférence pour rien.
PARFUM PREFERE : Celui de la liberté. Arthos aime savourer les effluves que le vent lui porte, s'amuser à différencier les différentes fragrances présentes dans l'air. Son parfum préféré est celui du monde qui l'entoure, avec ses variations.
SAISON PREFEREE : L'hiver, pour la douce neige qui couvre le sol. L'automne, pour la beauté des arbres en couleurs. Le printemps, pour la naissance des jeunes. L'été, pour savourer la chaleur du soleil. A chaque saisons ses bons côtés et ses mauvais; chaque chose en son temps. Il faut savoir savourer l'instant présent, raison pour laquelle aucune saison n'est meilleure qu'une autre.

CHAPTER III
PSYCHOLOGIE :
épicurien - sage - taciturne - torturé - malade

Arthos ne ressemble à aucun autre loup; certes, tous sont différents. Mais lui est bien plus que cela, particulier et atteint de divers troubles. C'est un loup torturé, qui a visiblement souffert plus que la raison ne le permet, bien que ses souvenirs lui fassent défauts. Protection de l'esprit pour lui permettre d'avancer. Mais ne pas savoir quel passé est le sien, tout ignorer de ses origines, devoir se trouver un nom sans personne pour vous dire si il ressemble de près ou de loin au nom que vos parents vous donnèrent, n'aide pas à avoir le moral au beau fixe. Arthos souffre de ne savoir qui il est; s'interroge sur les sombres songent qui peuplent son sommeil, l'empêchant de se reposer correctement et d'apprécier cet instant où vous perdez conscience.
Le loup, peut-être suite à ce passé inconnu, souffre de divers troubles mentaux. Il lui arrive de se sentir autre, de changer de personnalité totalement. Pourtant, lorsque cela arrive, il reste lui-même, quelque part. Comme masqué par une ombre qui prend contrôle de son corps, sans qu'il ne puisse rien faire. Ces instants où il ne se contrôle plus laissent parfois place à une amnésie, lorsque ses actes sont trop horribles à son goût. Une attitude d'autruche que celle d'Arthos, qui se cache pour ne pas affronter la terrible réalité.

En dehors de ces quelques soucis, l'Amnésique est un loup sage, qui ne parle jamais pour ne rien dire. Les mots lui font horreur et le silence est pour lui la meilleure des réponses, en presque toutes circonstances. Il est cependant, parfois, forcé de prendre la parole pour faire connaître son avis, lorsque son interlocuteur est inapte à comprendre le langage du corps et des yeux.
C'est également ce que l'on peut considérer comme étant un épicurien. Un loup qui se contente du peu que la vie lui offre, sans jamais vouloir en avoir de trop. Chaque minute de plénitude est pour lui un cadeau du ciel et il fait tout pour que ces instants se multiplient d'une façon particulière : c'est en courant après le bonheur que celui-ci nous fuit. Il vous suffit donc de l'attendre, de vivre simplement, pour qu'il vienne.

PARCOURS :

Pousser de toutes ses forces pour parvenir à se relever. Malgré les chutes, continuer de se battre. Ne pas abandonner, pour ne pas mourir. Car il en est certain, si il reste allongé là, la mort viendra le chercher. Il refuse de se laisser avoir par la grande faucheuse. Il est certain que son heure n'est pas là.
Une fois debout sur ses pattes vacillantes, avancer. Lever une patte, la reposer plus loin et faire de même avec les autres. Se mouvoir, lentement, doucement, pour garder l'équilibre précaire qui est le sien. Malgré les tremblements qui agitent son corps, malgré la faiblesse qu'il sent en lui, avancer, encore, toujours. Ne plus chuter. Du moins, pas de suite.
Ses pas lui font parcourir une distance qu'il ne parvient pas à évaluer. Mais son instinct lui dicte que c'est suffisant, qu'il peut se reposer. Il se fait confiance et laisse alors la fatigue l'emporter. Il tombe, lourdement, ses pattes l'abandonnant. Sa tête heurte le sol couvert de neige et ses yeux se ferment, sans qu'il ne puisse rien y faire.

Il a froid. Quelque chose lui tombe dessus, humidifiant sa fourrure et le glaçant jusqu'aux os. Il ouvre péniblement les yeux, distinguant de gros flocons qui tombent en cascade, l'enterrant peu à peu, le confondant avec le tapis blanc sur lequel il est couché. Une fois encore, il sent la mort s'approcher. Une fois encore, il combat contre l'épuisement, contre la douleur et se lève comme il le peut, tombant plusieurs fois avant d'être enfin debout sur ses quatre pattes vacillantes. Il n'essaye même pas de se secouer pour chasser la neige qui le couvre, sachant que ce geste le ramènerait au sol. Alors, il se met à avancer sans ôter les particules blanches qui s'insinuent sous sa fourrure. Chaque pas est une torture, mais il lutte. Il doit avancer pour vivre.

Une autre distance qu'il parcourt avec la force du désespoir. Soudain, alors qu'il s'apprête à se laisser à nouveau tomber, une odeur lui vient. Léger fumet qu'il remarque à peine et qui fait naître en lui une sensation bien désagréable : celle de la faim. Son estomac se met à protester, réclamant une nourriture qu'il n'a pas eu depuis bien trop longtemps. Le loup se met donc à suivre cette piste comme il peut, faisant quelques chutes avant de parvenir au corps à moitié recouvert d'un autre loup. Il se glisse jusqu'au cadavre, se laisse tomber dessus. Sa tête se pose sur les flancs de l'autre canidé, appuie avec force pour tenter de réveiller l'autre. Mais l'odeur de sang qui lui emplit les narines, l'odeur de la mort, lui font comprendre que c'est peine perdue. Alors, ravalant son dégoût, ravalant le peu de fierté qu'il lui reste, pour ne pas mourir, il se restaure de la chaire d'un des siens. Pour vivre, il faut être prêt à tout.

Il reste près du loup mort jusqu'à ce que les os soient nettoyés de leur chaire. Il s'est nourrit, a bu la neige. Ses forces ne lui sont pas vraiment revenues, mais ses tremblements se sont calmés. Il est suffisamment fort, désormais, que pour réveiller sa raison, ses pensées. Enfin, il arrête de fonctionner uniquement à l'instinct. Enfin, il est prêt à devenir quelqu'un.
La première chose qui lui traverse la tête est une question. Qui donc est-il ? Il n'a pas de réponse à disposition, se sent perdu de s'interroger ainsi. Alors, il referme les portes de son esprit, se force à retourner à l'instinct, plus simple à suivre. A nouveau, il redevient une machine luttant pour survivre, dépourvue de sentiments et de raison. Il n'a pas la force d'agir autrement.

Il marche, tombe, dort, marche. Le peu de force que la nourriture lui avait apporté repart au fil des jours. Il lui faut manger, mais il n'est pas assez fort pour chasser. Son état redevient aussi critique qu'à son éveil; il doit faire quelque chose. Alors, malgré la peur que cela fait naître en lui, il pénètre dans la forêt aux arbres immenses. Il tente de se concentrer sur quelques odeurs, mais il y en a trop pour qu'il trouve quoique ce soit d'intéressant. Un soupir lui échappe, quand soudain, l'odeur du sang. L'espoir renait et il suit la piste, trouvant cette fois le corps d'un cerf à moitié dévoré. Ce sera suffisant pour reprendre un peu d'énergie.

Il ne sait durant combien de temps il vit ainsi, à se nourrir des restes des autres. Il se fiche un peu des jours qui s'écoulent et de sa façon de vivre plus que pitoyable. Au moins, il vit. Jusqu'au jour où il parvient à trotter, puis courir. Alors, il est prêt à chasser. A chasser et à redevenir Loup. Il guérit.

Sa première chasse lui faire découvrir à quel point courser une proie est amusant. A quel point il est gratifiant de se nourrir de ce que l'on a nous-même tuer. C'est un régal et chaque jour, il s'amuser à dénicher des lièvres. Il n'est pas encore prêt à capturer plus grosse proie. Par contre, il est prêt à écouter une fois encore ses pensées, à redevenir Quelqu'un. Il le fait et une fois encore, la terrible question le frappe. Qui est-il ? Il n'a toujours pas de réponse, mais cette fois, se sent prêt à lutter contre le désespoir de cette interrogation. Il ignore son identité, son passé, ses origines. Mais il vit. Il comprend alors que rien n'est plus important que le coeur qui bat.

Il erre, longuement, âme solitaire et perdue. Puis, un jour, une brindille craque près de lui. Il n'a pas sentit l'odeur de l'ennemi et couche les oreilles. Un jappement lui échappe et une ombre sort des fourrés. C'est un autre loup, plus fort. Ils se dévisagent un instant, puis l'Autre semble penser qu'il n'est pas une menace. Il se détourne, fait quelques pas et s'arrête. Le loup comprend que l'Autre veut qu'il le suive. Il le fait donc.

L'Autre semble avoir compris que le Loup n'était pas en bonne forme. Que malgré son corps d'adulte, il n'était qu'un louveteau. Il l'aide donc, comme il le peut. Le loup comprend alors que l'Autre est incapable de parler; il est muet et jamais aucun son ne sort de sa bouche. C'est la raison pour laquelle il ne saura jamais son nom. C'est là qu'il comprend que ne pas avoir de nom ne signifie pas ne pas avoir d'identité. Ce sera l'une des leçons les plus importantes de sa vie.
Mais l'Autre est vieux; il aura prit le Loup sous son aile, lui aura appris tout ce qu'il pouvait, avant que la mort ne le frappe. Il s'est endormit un beau jour, pour ne jamais se réveiller. Le loup a ressentit un peu de tristesse à voir l'Autre mourir, mais ne s'est pas attardé sur ce malheur. Il a reprit sa route. Pour vivre, il ne faut pas avoir trop de sentiments.

Au fil de son voyage, le Loup fit une autre rencontre. Un renard qui ne prit pas peur en le voyant. Cela l'étonna et il décida de ne pas chasser son lointain cousin. Il resta un instant avec ce compagnon bavard, qui le força à trouver un nom. Il ne savait que répondre et prononça alors la première chose qui lui passa par la tête. Arthos. Aucune raison à ce nom, mais cela lui suffit. Enfin, il avait un mot le désignant.

Il ne resta pas longtemps auprès du renard qui le fatigua bien vite. Mais une fois encore, il eut de belles leçons de vie. L'animal lui apprit que survivre n'était pas tout. Une vie devait être faite de bonheurs et c'est ainsi qu'Arthos adopta une nouvelle philosophie. Celle de savourer les instants qui composaient son existence. Il n'était pas encore prêt à chercher le Bonheur comme tous le voyaient et se contenta donc de vivre au jour le jour, de se contenter de peu. Sa façon à lui de vivre, aussi triste soit-elle.

Désormais, l'hiver est revenu. Il suppose donc qu'une année environ s'est écoulée depuis son réveil. Peut-être deux, tant le peu de souvenirs qu'il a se mélangent à ses songes. Peut-être plus. Le temps n'a aucune signification pour lui, la famille et l'amitié lui sont inconnus et il n'éprouve que peu de sentiments. Pourtant, quand ses pattes touchent les terres de Vie de Loup pour la première fois, il est plus ou moins heureux.

CHAPTER IV
SI VOUS POUVIEZ CHANGER QUELQUE CHOSE : A quoi bon regretter le passé ? Arthos ne changerait rien à sa vie.
VOTRE PLUS GRAND REVE : Rêve... Qu'est-ce qu'un rêve ?
TALENTS, SAVOIRS NOTABLES : Arthos est prêt à tout pour vivre. On peut considérer cela comme un talent, puisque ce fait le rend capable de cannibalisme et de cruautés sans pareille. Ses autres savoirs et talents... Il ignore si il en possède. Il doit encore tout découvrir sur lui-même.

CHAPTER V
PRENOM : Waza ? *sors*
ÂGE : Une éternité.
NIVEAU RP : A vous de me le dire.
OU AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? : Je ne sais plus... Ça fait si longtemps !
CODE : Allez voir dans le règlement //SBARF//
TON PERSO : Inventé, bien sûr.
NAVIGATEUR : Fire Fox, en bonne geek que je suis Very Happy
AUTRES : Je vous mangerai tout cru, que vous le vouliez ou non.





Dernière édition par Arthos le Jeu 22 Déc - 10:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Le Démiurge

SOLITARIAE
Il y aura toujours de la solitude pour ceux qui en sont dignes.



Féminin
Nombre de messages : 2942
Age : 24
Points : 325
Date d'inscription : 26/10/2005

Feuille du Perso
RANG: Aucun
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Arthos ~   Jeu 22 Déc - 9:36

(Re?)Bienvenue sur VDL ! Razz


the high capital of Satan and its peers




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://viedeloup.virtuaboard.com
avatar

Lyian

MEMBRE de SILENS LOQUOR
Ce qui se fait de grand se fait dans le silence.



Féminin
Nombre de messages : 18
Age : 23
Points : 25
Date d'inscription : 21/12/2011

Feuille du Perso
RANG: Omega
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Arthos ~   Jeu 22 Déc - 10:17

Welcome here Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arthos

SOLITARIAE
Il y aura toujours de la solitude pour ceux qui en sont dignes.



Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 87
Points : 18
Date d'inscription : 23/01/2009

Feuille du Perso
RANG:
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Arthos ~   Jeu 22 Déc - 10:25

    Merci !

    Au passage, fiche terminée ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Le Démiurge

SOLITARIAE
Il y aura toujours de la solitude pour ceux qui en sont dignes.



Féminin
Nombre de messages : 2942
Age : 24
Points : 325
Date d'inscription : 26/10/2005

Feuille du Perso
RANG: Aucun
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Arthos ~   Jeu 22 Déc - 10:29

Wooh! Jolie signature. (: Validé, très cher.
Bienvenue chez les Solitariae! Amuse-toi bien!


the high capital of Satan and its peers




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://viedeloup.virtuaboard.com
avatar

Arthos

SOLITARIAE
Il y aura toujours de la solitude pour ceux qui en sont dignes.



Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 87
Points : 18
Date d'inscription : 23/01/2009

Feuille du Perso
RANG:
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Arthos ~   Jeu 22 Déc - 10:30

    Merci bien, chef x).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Arthos ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arthos ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIE DE LOUP :: 
Début.
 :: FICHES PERSONNAGES. :: Solitariae - VALIDÉES.
-